La couverture nomade pour dysplasie

Hey les cocos,

L'hiver est bien là. La pluie qui vient nous faire grelotter jusque sous la plus petite épaisseur de nos vêtements. La neige qui est arrivée dans certaines régions de France. C'est dans ces moments là, alors qu'il fait nuit bien vite le soir, qu'on a envie de se mettre sous un plaid tout chaud, un bon thé fumant à la main... Avec un bon bouquin à la main bien sûr ! Je viens de finir "Les oiseaux se cachent pour mourir" de Colleen McCullough. Pas mal du tout et j'ai hâte de me procurer ceux que vous m'avez conseillés sur Facebook !

En tout cas, je suis sûre que vous êtes dans le même profond désir que moi ! En mode cocooning dans les rêves mais en mode warrior dans la vraie vie car il faut bien sortir de chez soi !

 

C'est important parfois de braver les frimas et de sortir le bout de son nez.  Quand ma T. est arrivée, j'avoue que je n'avais pas bien envie de sortir. Il m'a fallu du temps pour retrouver une vie "normale" ! Lors de ma première sortie en ville, ma T. micro-bébé et moi avons pris le bus, en heure de pointe, personne ne me laissait passer, la poussette prenait une place folle, c'était l'heure de la tétée, le chauffage était mis à fond. J'ai oublié de composter mon billet, ce qui ne m'arrive jamais. Et le contrôleur est passé. Snif. J'ai payé mon amende sous les hurlements de ma T., tandis que le contrôleur me disait : "Déjà, je suis sympa, je devrais vous faire descendre". Et il faisait si froid dehors !

 

    La couverture nomade pour dysplasie

    Tout ça pour vous dire qu'on a intérêt à bien prévoir les moyens de couvrir son petit bout !!! Le printemps dernier a été plus que froid, du coup, je lui avais cousu une Couverture nomade.

    C'est une sorte de tissu épais qui permet d'emballer son bébé comme un petit paquet. On le pose dessus, on l'emballe et hop, dans le cosy ! Je me suis donc lancée dans la couture quelques temps avant sa naissance.

     

    La couture de la Couverture nomade

    J'ai utilisé un tissu polaire offert par une lectrice (merci Marylin !). C'est un polaire bleu avec des rayures vertes et rouges. Ne connaissant pas le sexe de notre bébé lorsque je l'ai cousu, je suis partie aussi sur un projet mixte. Je l'ai doublé du même tissu pour que ce soit bien chaud.

    J'ai fait des appliqués étoiles pour décorer. Vraiment, l'appliqué, ce n'est pas mon truc. Je n'ai toujours pas trouvé le bon réglage pour faire un joli point serré. Je n'ai toujours pas compris comment gérer les angles optus des étoiles ! Mais mais mais... cela rend quand même pas trop mal ! J'ai ensuite bordé l'ensemble d'un biais rouge home-made.

     

    Je suis très satisfaite du résultat. Pour l'esthétique, je pense que j'aurais du rajouter une troisième épaisseur avec un tissu plus actuel dans les tons bleu vert avec petits bateaux ou formes géométriques origami pour rendre la Couverture nomade plus fun. Mais c'est fait !

     

    Couverture nomade pour la dysplasie de ma T.

    Avec la dysplasie de ma T., cette Couverture nomade m'a sauvé la vie. J'aurais pu acheter une combi d'hiver avant sa naissance. Cela n'aurait jamais servi tandis que cette invention géniale m'a permis de bien couvrir mon bébé malgré ses jambes écartées par son harnais !

    En effet, dans ce vêtement, les jambes du bébé ne sont pas forcément resserrées mais peuvent être maintenues écartées comme cela est exigé par le harnais de Pavlinck ou la culotte d'abduction.

    A l'instant, j'ai une grosse pensée pour tous les parents qui galèrent à trouver des vêtements adaptés pour couvrir chaudement leur petits bébés atteints de dysplasie... Cette Couverture nomade est juste top. Ma princesse T. ne pouvait porter que des robes. Pas de chaussure. Pas de collant. Pas de bas en bref. Et quand il fait froid, ce n'est pas évident.

    Bref, ce manteau-couverture m'a rendu un immense service ! Tenez bon les Mamans. Courage dans les couloirs d'hôpital... Et au passage, je fais un peu de pub à ce groupe de soutien Facebook.

    Ma fierté a été quand à l'hôpital, pour le suivi des hanches, une infirmière m'a demandé où j'avais trouvé ce modèle de Babynomade qu'elle trouvait hyper joli !


     

      Ma jolie T. et son harnais (sur un tapis d'éveil dont je vous parle bientôt).

      Ma jolie T. et son harnais (sur un tapis d'éveil dont je vous parle bientôt).

      Pour vous donner des nouvelles des hanches de ma princesse, elle crapahute dans toute la maison à quatre pattes depuis ses cinq mois (15 jours après le retrait du harnais !). Elle se tient bien debout et est très vive. Deo Gratias. Il n'y a plus qu'un rendez-vous de contrôle à l'hôpital au moment de la marche. Espérons que cela soit le dernier !

       

      • Polaire bleue offerte par une lectrice
      • Biais home-made et tissu blanc : de mon stock
      La couverture nomade pour dysplasie
      Retour à l'accueil